Traces 2 #USPPPMtl du 21 août 2013

  • 0

Traces 2 #USPPPMtl du 21 août 2013

Tags :

TRACES

USPPP Montréal

21 août 2013

Thème

La valorisation de la profession enseignante

La perception qu’ont les gens de la profession enseignante

. Belle perception. Collège Ste-Anne-de-Lachine, niveau CÉGEP, est tout nouveau alors la perception est très positive.

– La perception des profs (primaire) – maîtresse d’école (routine, stabilité, statu quo)

– Grosse responsabilité du prof dans la valorisation ≠ décrochage

. CÉGEP: réalité différente. La perception est assez positive.

 

Perception des gens: ça dépend du milieu. On reçoit deux messages. Dans nos milieux, si on est très productifs et différents dans nos approches, qu’on innove beaucoup, on est souvent mal perçu par nos pairs.

. Beaucoup de personnes affirment: «WOW ! Je ne ferai pas ta job !»

. Ce qui nuit à la perception: certains enseignants non professionnels, non passionnés, qui comptent les jours, pas intéressés, pour qui l’enseignement n’était pas leur premier choix de carrière, ne veulent pas s’améliorer.

Certains parents et professionnels ont une belle perception. Il faut juste publiciser tous les bons coups faits par les enseignants.

Rôle de la famille très important, même primordial.

L’enseignant a un rôle extrêmement important dans la motivation de l’élève. Un projet, une responsabilité donnée, un commentaire d’encouragement… Ce que l’on dit, ce que l’on fait, la confiance accordée sont de puissants outils de motivation.

Le temps passé avec l’élève en intervention individualisée est très motivateur.

Ce qui nous motive le plus: lorsqu’on voit qu’un élève a compris, lorsqu’on voit les élèves avoir du plaisir en classe. Lorsque certains élèves viennent juste nous jaser pour jaser, qu’ils nous font confiance avec leurs préoccupations. Créer, innover, essayer, adapter. Surprendre les élèves. Quand un élève nous dit qu’il aime, venir a nos cours. Sortir du cadre de notre programme et faire apprendre les élèves avec des situations réelles pigées du concret. Voir nos élèves venir en classe, d’établir un lien et une complicité. L’art de stimuler la classe. De trouver la juste manière de stimuler les différentes personnalités devant nous. Créer de l’ambiance.

– On en demande de plus en plus à l’école (lire ici, les profs). l

– Il y a des noyades, un met, ou pense mettre, un programme de natation à l’école.

La perception que NOUS avons de la profession enseignante

– Manque de valorisation.

– Les profs ne se sentent pas appuyés dans des projets, formation, etc.p

– La barre est toujours un peu haute.

– La formation initiale n’est pas assez solide

– Désir de rester ancrée, réfléchir, être en mouvance

Selon vous, quelle est la plus grande source de motivation professionnelle ?

– Ressourcement par des lectures pédagogiques

– Reconnaissance par nos supérieurs et de nos collègues

– La motivation des élèves qui nous motive

– Commentaires positifs sont une grande source de motivation

– Le fait que les élèves avancent / progressent

– Quand les autres collègues se dépassent, qu’on n’est pas seul

– Quand on peut faire la différence

– Les parents ont une influence sur la motivation

– Quand les élèves me surprennent

– Un élève se dépasse pour ne pas décevoir leur enseignant

– Ce qui est apprécié par les élèves c’est ce qu’ils n’ont plus / du temps avec eux (développer une relation)

– Terminer sa journée en se disant : J’ai réussi parce que … une réussite de la journée

 

comment pouvons-nous la changer ou la renforcer ? (Solutions)

– Sur le plan social : remets en question l’enseignant

– Par sa passion –} impliquer les enfants dans leurs apprentissages ≠ transmetteur de connaissances

– On ne décolle pas du mode “chialage” // où sont les solutions ? Que pouvons-nous faire ?

– La salle des profs –} vraiment déprimant

– Afficher ses diplômes dans les classes

– Cartes d’affaires d’enseignant

– Rencontre entre profs pour s’aider

– Valoriser la formation continue

– Meilleure formation de base

– Créer un milieu plus humain, avoir des lieux de rassemblement, travailler en équipe

– Changer ce que l’on dégage

– Créer davantage de liens avec la communauté extérieure, impliquer les parents davantage, présenter ce qui est fait dans l’école à l’aide des journaux locaux…

– Lorsque tout le monde se mêle de l’éducation, on ne reconnaît pas que les enseignants sont LES experts de l’éducation. On devrait nous laisser davantage droit de gérance. À chacun son domaine.

– Si l’enseignant se sent expert dans son domaine, qu’il a une relation humaine avec ses élèves

Avoir confiance en ses compétences et démontrer que nous sommes compétents.

 


Répondre

Archives

Chercher sur le site

Sur Twitter